Tickets
Doreen

Doreen

David Geselson
15 - 19.10.2019

  • SSpectacle
  • T Théâtre

Nous sommes un soir de 2007, dans la maison d’André et Doreen, mariés depuis 58 ans. Ils ont préparé de quoi manger et boire et accueillent le public dans leur salon, au plus proche de leur intimité. Dans une heure, ils se suicideront. En attendant, ils parlent.

André Gorz, né en Autriche en 1923, naturalisé français sous le nom de Gérard Horst, s’installe à Paris à la fin des années 40. En 1958, il publie Le Traître, une autobiographie en forme de recherche, entre auto-analyse et critique du modèle de la société capitaliste. Il se lie d’amitié avec Sartre qui l’engage aux Temps Modernes dans les années 60. C’est le début d’une carrière journalistique qui le mène à participer à la fondation du Nouvel Observateur. Parallèlement, il développe les premières bases de ce qui deviendra l’Écologie Politique et écrit de très nombreux ouvrages autour de la question. En 2006, il publie la Lettre à D., une longue déclaration d’amour en forme de confession à sa femme, Doreen Keir, atteinte d’une maladie incurable. Un an plus tard, André et Doreen sont retrouvés morts, dans leur lit.

Doreen est un contrepoint, un éclat, un à-côté à cette confession rendue publique : le portrait d’une femme que nous imaginons à partir de ce que Gorz en dit, et le portrait d’un couple que nous regardons vivre, dans une extrême proximité.

Doreen est un spectacle comme on n'en voit pas beaucoup au théâtre. (...) C'est le portrait d'un amour, si vrai qu'il en parait inventé, si bien réinventé qu'il en parait encore plus vrai. Le Monde, Brigitte Salino

Ce spectacle bouleversant, d'une délicatesse folle, d'une intelligence rare est l'une des meilleures choses qui pouvaient arriver au public de théâtre. France Culture, Joëlle Gayot

Autour de Lettre à D. d'André Gorz
Texte et mise en scène David Geselson
Interprétation Laure Mathis, David Geselson
Scénographie Lisa Navarro
Création lumière Jérémie Papin
Création vidéo Jérémie Scheidler, Thomas Guiral
Création son Loïc Le Roux
Collaboration à la mise en scène Elios Noël et Laure Mathis, Loïc Le Roux, Lisa Navarro, Jérémie Papin, Jérémie Scheidler
Regard extérieur Jean-Pierre Baro
Costumes Magali Murbach
Construction Flavien Renaudon
Régie générale et lumière Sylvain Tardy
Régie son/vidéo Arnaud Olivier
Administration, production AlterMachine - Noura Sairour
Diffusion, relations presse AlterMachine - Carole Willemot

Une production de la Compagnie Lieux-Dits, en coproduction avec le Théâtre de Lorient, Centre dramatique national, le Théâtre de la Bastille, le Théâtre Garonne, Scène européenne – Toulouse et le Théâtre de Vanves | Avec l’aide de la DRAC Ile-de-France, du Fonds de dotation Porosus, de la Spedidam et d’Arcadi Ile-de-France | Le texte Doreen a reçu l’Aide à la création du Centre national du Théâtre | Avec le soutien de Théâtre Ouvert – Centre national des Dramaturgies Contemporaines, de La Chartreuse de Villeneuve Lez Avignon – centre national des écritures du spectacle, de l’IMEC – Institut Mémoires de l’édition contemporaine et du Nouveau théâtre de Montreuil, Centre dramatique national | En résidence au Carreau du Temple (saison 2015/2016). Remerciements aux Caves Legrand – Paris | Le texte Lettre à D. est publié aux Éditions Galilée | Doreen a été créé le 3 novembre 2016 au Théâtre de Vanves. Le spectacle a reçu le Prix de la Meilleure création en langue française 2017 du Syndicat de la Critique.

Soirée composée avec

Dates

Ma . 15 oct. - 20h30
Me . 16 oct. - 19h15
Je . 17 oct. - 20h30
Ve . 18 oct. - 20h30
Sa . 19 oct. - 20h30
Durée: 1h20

Revue de presse

"Un spectacle juste et touchant, à ne manquer sous aucun prétexte."

Catherine Sokolowski, Demandez le programme - 17 octobre 2019

Interview de David Geselson

Catarina Letor, LN24 - 15 octobre 2019

"Bouleversant"

Sourd Patrick, Les Inrockuptibles - 18 mars 2017

"D'une délicatesse folle, d'une intelligence rare"

Joëlle Gayot, France Culture - 10 mars 2017

"Deux interprètes ultra-sensibles qui touchent."

Armelle Héliot, Le Figaro - 10 mars 2017

"Une merveilleuse pièce."

Eve Beauvallet, Libération - 18 novembre 2016